..:: ELIXIR | Gry Fabularne(RPG) | Gry Komputerowe(cRPG) | Fantastyka | Forum | Twoje Menu Ustawienia
   » Bag End

   » Nasza Twórczość

   » O Tolkienie

   » O Śródziemiu

   » Piwnica Bag End


>NASZE STRONY
 MAIN
:: Strona Główna
:: Forum
:: Chat
:: Blogi

 GRY FABULARNE
:: Almanach RPG
:: Neuroshima
:: Hard HEX
:: Monastyr
:: Warhammer
:: Wampir
:: D&D
:: Cyberpunk2020
:: Earthdawn
:: Starwars
:: Arkona

 GRY cRPG
:: NWN
:: Baldurs Gate
:: Torment
:: Morrowind
:: Diablo

 FANTASTYKA
:: Literatura
:: Tolkien
:: Manga & Anime
:: Galeria

 PROJEKTY
:: Elcards
:: Chicago

  Statystyki
userzy w serwisie:
gości w serwisie: 0
Elen Sila Lumenn Omentielvo!
Witaj w Bag End

Bilbo le hobbit- le résumé

Un beau jour de printemps, Gandalf le magicien et treize nains: Dwalin, Balin, Kili, Fili, Dori, Nori, Ori, Oin, Gloin, Bifur, Bofur, Bombur et leur chef Thorin-Ecu-de-Chene, arriverent chez Bilbon Sacquet- un hobbit bien aisé. Ils avaient organisé une expédition afin de récupérer les richesses volées jadis a leurs ancetres par Smaug le dragon. Le hobbit, habitué au confort, ne voulait pas y prendre part, mais en fin la curiosité l'emporta et il partit avec les nains et le magicien. Au début la route était agréable, mais plus ils avançaient vers l'est, plus les routes étaient défoncées et le pays désert. La pluie abondante ne facilitait pas la marche. Et comme si cela ne suffisait pas, les membres de l'expédition avaient un soir perdu la plupart de leurs vivres. Tout trempés et morts de faim ils aperçurent cependant un feu dans les bois. On envoya en reconnaissance le cambrioleur, c'est a dire le hobbit. Bilbon vit autour du feu, trois trolls hideux en train de festoyer, mais ne voulant pas retourner a ses amis les mains vides, il décida de vider les poches de trolls. Malheureusement, il fut attrapé. Les nains volerent a son secours, mais ils tomberent dans un piege tendu par les trois brigands. Finalement, l'expédition fut sauvée par Gandalf, qui en utilisant sa magie fait de sort que les trolls se changent en statues de pierre. Apres avoir vidé la cave de trolls, nos héros reprirent le chemin. Bientôt ils atteignirent la frontiere du Pays Sauvage et commencerent la traversée des Monts Brumeux. Guidés par le magicien ils arriverent- non pas sans quelques difficultés - a Fondcombe- la maison d'Elrond- La Derniere Maison Simple a l'Est des Monts. Ils y passerent trois semaines en se reposant et recouvrant les forces. Mais ils ne pouvaient pas y rester plus longtemps, alors ils reprirent la marche. La traversée de la montagne n'était pas facile, mais elle était au moins supportable jusqu'au moment ou ils furent surpris par un grand orage. On trouva vite une grotte pour s'abriter. Mais le choix s'avéra tres mauvais, car cette grotte était l'entrée principale au royaume des gobelins- dans la nuit les nains et le hobbit furent attrapés et enlevés par des couloirs sombres jusqu'au cour de la montagne. Seul Gandalf se sauva et c'est lui qui, pour la deuxieme fois, vint au secours de ses amis. Il suivit les agresseurs et en utilisant encore sa magie il délivra ses compagnons d'entre les mains des gobelins. Mais alors qu'ils fuyaient, les nains qui portaient Bilbon (le hobbit courait beaucoup moins vite que les nains qui sont considérés comme des excellents coureurs), le perdirent. Apres quelques heures, Bilbon reprit connaissance et partit dans la direction dans laquelle il marchait auparavant avec ses compagnons (c'était au moins ce qu'il croyait). Tout d'un coup, alors qu'il marchait, il trouva par terre un anneau, mais au début, il ne lui preta aucune attention. Il le mit dans sa poche et continua son chemin. Il arriva enfin a l'endroit ou vivait Gollum- une créature hideuse qui vivait dans l'eau et qui n'éprouvait pas beaucoup d'amitié pour le pauvre hobbit. Tout de meme il éprouvait un certain respect, car Bilbon était en possession d'une épée magique (trouvée dans la cave de trolls). Ils se mirent alors d'accord et commencerent a se poser des énigmes. Celui qui n'aurait pas répondu, perdait. Si c'est Bilbon qui perd, il sera mangé, si c'est Gollum- le monstre devra faire tout ce que le hobbit lui demanderait (par exemple montrer le chemin de la sortie). Mais ils se releverent etre tous les deux de tres bons joueurs, et le duel se prolongeait jusqu'au moment ou le hobbit demanda: 'Qu'ai-je dans ma poche?' (en pensant a l'anneau trouvé). Bien sur Gollum ne pouvait pas le savoir, d'autant plus qu'il considérait cet anneau comme son cadeau d'anniversaire et pensait qu'il était bien caché dans sa demeure. Quand apres trois essais il ne trouvait toujours pas de réponse il se mit en colere et décida de tuer Bilbon. Mais celui-la fut sauvé par ce meme anneau, qui avait un grand pouvoir- il rendait son possesseur invisible. En suivant Gollum, Bilbon parvint a la sortie, passa a côté des gardes et se retrouva, enfin, dehors. Désorienté, il ne savait pas s'il doit poursuivre la route ou retourner dans les grottes - ou pouvaient etre ses amis. Cependant, il entendit des voix et alla en cette direction. C'était Gandalf et les nains, qui discutaient avec ardeur sur la perte de l'hobbit et les décisions a prendre. Tout d'un coup Bilbon, apparut en utilisant son anneau et incita ainsi beaucoup de joie et d'étonnement. Il raconta ses aventures (sans pourtant parler de l'anneau) et écouta a son tour l'histoire des nains et de Gandalf. L'expédition reprit la route peu apres, en pensant a juste titre que les gobelins ne vont pas tarder a les poursuivre. Il faisait déja nuit quand ils arriverent dans une clairiere. Soudainement ils entendirent les hurlements des loups. En un instant, la clairiere s'était remplis des centaines des wargs (les loups gigantesques). Au dernier moment, les nains, Gandalf et Billon monterent aux arbres. Les wargs monterent la garde et commencerent a se disputer- ils attendaient les gobelins car ensemble ils devaient cette nuit attaquer un village des hommes. Gandalf inquiet a cause de l'évolution des événements, commença de lancer sur les wargs des cônes enflammés (apres tout il était un magicien), en causant des grands dégâts. Mais les gobelins arriverent en peu de temps et mirent le feu aux arbres sur lesquels s'étaient abrités nos héros. Heureusement, les Aigles des Monts Brumeux, qui détestait les gobelins et les wargs, vinrent a leur secours. Ils transporterent les nains, le magicien et le hobbit a la Grande Corniche et quand ils se reposerent, les aigles (qui avait une ancienne dette envers Gandalf) les aiderent a retrouver le bon chemin. Ainsi ils arriverent jusqu'a Carrock, d'ou ils partirent pour la maison de Beorn- mi-homme, mi-ours. Quand Gandalf lui expliqua le but de l'expédition et raconta l'aventure avec les gobelins et les wargs (que Beorn haissait plus que tout), il les accueillit chaleureusement et leur permit de se reposer dans son domaine. A leur départ, il leur donna des poneys, des vivres et des bons conseils. Ainsi il arriverent a la frontiere de la Foret Noire, ou Gandalf reprit les poneys de Beorn et fit demi-tour. Les membres de l'expédition le suppliaient de revenir sur sa décision mais il resta ferme- il leur donna de derniers conseils et s'en alla. Les treize nains et le hobbit commencerent alors leur marche a travers la Foret Noire. La route était difficile et monotone. Ils marchaient pendant plusieurs jours, mais la foret semblait sans fin. Un jours ils furent arretés par un ruisseau traversant leur chemin. Et malgré qu'ils aient soif, il ne burent pas de cette eau car ils se rappelaient les conseils de Beorn qui disait de ne boire aucune eau dans la Foret Noire. Finalement ils surmonterent cet obstacle. Ils poursuivirent la marche et leurs vivres étaient épuisées. Un soir, ils aperçurent de la lumiere entre les arbres. Ils constaterent que c'étaient des torches. Ils entendirent aussi des chants joyeux et de la musique. Malgré les conseils de Gandalf et Beorn, ils quitterent le chemin et se dirigerent vers cet endroit. Mais quand ils arriverent dans la clairiere dans laquelle festoyaient les elfes de la foret, tout disparut et les nains avaient besoin de temps pour se réunir a nouveau. Cette scene se répéta encore deux fois, jusqu'a ce que Billon se soit perdu- dans la confusion il se sépara des nains et resta tout seul dans l'obscurité. Il décida alors de chercher ses compagnons des l'aube.
Il somnolait déja, quand une araignée l'attaqua. Heureusement, a l'aide de son épée magique il réussit a la tuer. Il donna alors le nom de Dard a son épée et encouragé poursuivit son chemin, jusqu'au moment ou il découvrit le nid des araignées. La, il constata, que les nains étaient leurs prisonniers. Bilbon accourut a leur secours et, grâce a l'anneau magique et le Dard, il délivra ses compagnons des cocons dégoutants. Un combat terrible s'engagea entre les centaines d'araignées et les nains. Bilbon, de son côté, les aidait le mieux qu'il put. Enfin ils réussirent a s'enfuir et reprirent la route. Peu apres, ils arriverent a la clairiere ou ils avaient vu les elfes festoyer. Alors qu'ils étaient en train de réfléchir sur ce qu'ils devraient faire (Bilbon, par nécessité, leur avait révélé le secret de son anneau), ils s'aperçurent de l'absence de Thorin. On apprend alors, qu'il a été fait prisonnier et amené dans la forteresse des elfes. Le seul avantage pour lui c'est qu'il a été bien nourri. Mais les autres nains partagerent bientôt son sort- ils ont été tous emprisonnés par les sujets du Roi des Elfes de la Foret. Le hobbit, grâce a son anneau, passa inaperçu et s'introduit dans la forteresse. Il a passé beaucoup de temps a préparer l'évasion de ses amis, et enfin il les a délivrés et ils s'échapperent tous dans les tonneaux que les elfes flottaient jusqu'a Esgaroth sur le Grand Lac. C'est la que Thorin révéla ses origines: il était le fils de Thrain et le petit-fils de Thror au sujet desquels on chantait qu'un jour ils viendront récupérer le royaume et le trésor volé par le dragon. Les habitants les accueillerent avec bienveillance et offrirent son aide, mais apres deux semaines de répit, Thorin décida de ne plus tarder et partir vers la Montagne Solitaire. Bientôt ils y arriverent et y établirent le camp. Ils retrouverent aussi la porte sécrete mentionnée sur la carte de Thorin. A l'aide d'une petite clé, jointe a cette carte, ils ouvrirent le passage. On décida, que Bilbon fera la reconnaissance (apres tout c'était lui le cambrioleur). Le hobbit mit l'anneau au doigt et pénétra dans la Montagne jusqu'au repaire de Smaug. Le dragon dormait sur un tas d'or. Bilbon prit une coupe et rejoignit ses compagnons qui l'ont accueilli avec enthousiasme. Cependant le dragon s'était aperçu que l'on avait volé et se mit en colere (les dragons sont tres minutieux quand il s'agit de leurs trésors). Il sortit alors de sa taniere et commença a chercher le voleur. Heureusement, les nains réussirent a se cacher dans le tunnel utilisé auparavant par le hobbit. Au lendemain, Bilbon décida de retourner jusqu'a la cave principale gardée par le dragon. Cette fois-ci, Smaug ne dormait pas (bien qu'il fasse semblant) et commença de parler a Billon malgré le fait qu'il ne pouvait pas le voir (heureusement, le hobbit avait mit l'anneau). 'Le cambrioleur' ne trahit pas son nom, (bien qu'il soit sous le charme de dragon) mais il révéla inconsciemment (et indirectement) qu'il était venu en compagnie des nains et qu'ils avaient reçu de l'aide a Esgaroth. La nuit suivante, le dragon a encore une fois quitté sa demeure. Tout d'abord, il détruisit la porte secrete et ensuite il partit pour punir les habitants de la ville. Comme les nains avaient entendu le dragon partir, ils déciderent de visiter sa cave (par laquelle passait le seul chemin menant vers la sortie). Parmi tous les trésors, ils trouverent des armures qu'ils ont mises aussitôt. Bilbon retrouva aussi l'Arkenstone- 'Le Cour de la Montagne'- le plus grand trésor de nains- mais il le garda caché.
Enfin, ils parvinrent a sortir de la Montagne et ils se dirigerent vers la garnison le plus proche. Pendant ce temps, Smaug se dirigeait vers la ville. Heureusement les habitants d'Esgaroth étaient préparés- depuis un moment, ils observaient avec l'inquiétude le feu et la fumée s'accumuler autour de la Montagne. Le dragon commença a cracher le feu et a incendier les maisons, provoquant la fuite de quelques habitants (le seigneur de la ville était parmi eux). Mais les autres (comme un certain Bard, descendant de la lignée royale de la ville des nains- Dale) étaient prets a défendre la ville jusqu'au bout. Et c'est a Bard, avant qu'il n'ait le temps de tirer sa derniere fleche, que vint une vielle grive qui écoutait chaque jour les conversations des nains et de hobbit. L'oiseau dit a Bard, ce que Bilbon a constaté lors de son premiere rencontre avec Smaug: sur le côté gauche de son armure il y avait une breche. Bard suivit ce conseil et toucha le dragon exactement a l'endroit indiqué par la grive. Le corps du dragon tomba avec un grand bruit en plaine ville. Les troupes des Elfes de la Foret, menés par leur roi, commencerent a arriver a Esgaroth (ou plutôt a ce qui en restait). Les hommes et les elfes entreprirent la reconstruction de la ville. Cependant, la plupart d'entre eux, se dirigea vers la Montagne Solitaire ou ils comptaient trouver les trésors délaissés. Bard marchait a la tete de ce groupe. Tout le monde considérait Thorin et les nains comme morts. Les nains apprirent tout cela grâce a Roäc- un vieux corbeau (les nains comprennent bien la langue des corbeaux) et ils commencerent de se préparer a la défense de la Montagne. Thorin, par l'intermédiaire des corbeaux, appela au secours ses cousins (et il en avait beaucoup). Pendant ce temps, l'armée des hommes et des elfes arriva a la Montagne Solitaire, et Bard exigea une partie du trésor comme un dédommagement pour les dégâts causés par Smaug. Mais Thorin, aveuglé par la quantité des richesses ne voulait meme pas négocier (d'autant plus, que d'habitude les nains n'aiment pas beaucoup les elfes). Les autres membres de l'expédition ne partageaient pas le point de vue de Thorin, mais ils n'osaient pas s'y opposer. Par contre, ils cherchaient l'Arkenstone- en vain, car 'Le Cour de la Montagne' était caché dans la poche de Bilbon. Et déja, des nouvelles arriverent, que Dain- cousin de Thorin, s'était mit en route avec tous ses guerriers. Les chances de résoudre le probleme de maniere pacifique, semblaient diminuer a chaque instant. Le hobbit décida donc d'agir- il s'esquiva dans la nuit jusqu'au camp de Bard et lui donna l'Arkenstone. Il pensait qu'il pourrait aider dans les négociations avec le nain tetu.
Lendemain, Bard avec quelques autres messagers (les nains reconnurent parmi eux le magicien Gandalf) revint a la Porte de la Montagne et montra aux nains 'Le Cour de la Montagne'. Quand Thorin sut, que le hobbit donna le joyau a l'ennemi, il se mit en colere et chassa Bilbon. Il envoya aussi les corbeaux pour qu'ils portent le message a Dain. L'armée des nains était déja arrivée et la bataille semblait inévitable, quand un grand nuage noir arriva du nord et se rependit autour de la Montagne. Avec ce nuage arrivait une grande armée des gobelins et des wargs. Dans la vallée de la Montagne Solitaire eue lieu une grande bataille, connue apres sous le nom de la Bataille de Cinq Armées. D'un côté il y avait des wargs et des gobelins et de l'autre des hommes, des elfes et des nains qui, tout au début avaient le dessus. Mais les gobelins étant plus nombreux commencerent a menacer la Grande Porte. C'est alors que Thorin et ses compagnons attaquerent (sans Bilbon qui se battait déja, l'anneau au doigt). La situation semblait déplorable, quand soudainement les Aigles arriverent. C'étaient bien sur les memes oiseaux qui ont porté secours aux nains dans leur aventure avec les wargs et les gobelins. Dans la derniere heure de la bataille apparut Beorn. Maintenant, les armées du nord fuyaient tandis que les elfes et les nains poursuivaient ses débris. Kili et Fili succomberent dans cette bataille. Thorin, blessé gravement, mourut le jour suivant (apres s'etre réconcilié avec Bilbon). Le hobbit partit quelques jour apres en compagnie de Gandalf. Et malgré que Bard lui ait offert des grandes richesses- sa partie du trésor du Smaug, Bilbon n'accepta que deux petits coffres. Il rentrait a la maison avec Gandalf, Beorn et les elfes (le hobbit offrit a leur roi un collier des perles et d'argent). Bilbon et Gandalf passerent par Fondcombe- la Maison d'Elrond, ou le hobbit se reposa et apprit toutes les aventures de Gandalf. Ils visiterent aussi la cave des trolls et ils y retrouverent l'or caché auparavant. Quand Bilbon rentra a la maison, on la vendait car tout le monde croyait que le propriétaire était mort. Il avait beaucoup de mal a récupérer tous ses meubles et autres outils, et certains d'entre eux ne furent jamais retrouvés. Mais il vivait toujours dans son petit trou et écrivait ses mémoires. De temps en temps Gandalf lui rendait visite et ensemble ils passaient leur temps a fumer de l'herbe a pipe.

D'apres "Le Seigneur des Anneaux" (traduction de Francis Ledoux)

Comme il est raconté dans "Bilbo le Hobbit", se présenterent un jour a la porte de Bilbon le grand Magicien, Gandalf le Gris et avec lui treize Nains: nuls autres, en vérité, que Thorin-Ecu-de-Chene, descendant de rois, et ses douze compagnons en exil. Avec eux, il se mit en route, a son durable étonnement, un matin d'avril de l'an 1341 de la datation de la Comté pour la quete du grand trésor des Nains, amassé jadis par les rois sous la montagne, sous Erebor du Val, loin dans l'est. La quete fut couronnée de succes, et le dragon qui gardait le trésor fut détruit. Mais bien qu'avant le succes final eut lieu la Bataille de Cinq Armées, ou Thorin fut tué et ou furent accomplis beaucoup de hauts faits, l'affaire n'aurait guere intéressé l'histoire ultérieure ni valu plus qu'une note dans les longues annales du Tiers Age, sans un 'accident' fortuit. Le groupe fut assailli par des Orques dans un haut col des Monts Brumeux, alors qu'ils se dirigeaient vers le Pays Sauvage; il arriva ainsi que Bilbon fut perdu pendant quelque temps dans les ténébreuses mines orques au plus profond de la montagne; et la, en tâtonnant vainement dans le noir, il posa la main sur un anneau qui gisait sur le sol d'une galerie. Il le mit dans sa poche. Cela ne lui sembla sur le moment qu'un simple hasard.
Dans ses efforts pour trouver une sortie, Bilbon descendit dans les tréfonds de la montagne jusqu'au moment ou il ne put aller plus loin. Au fond de la galerie s'étendait un lac glacé, loin de toute lumiere, et sur une île constituée par un rocher au milieu de l'eau vivait Gollum. C'était une créature répugnante: il dirigeait une petite barque en pagayant avec ses grands pieds plats, scrutant l'obscurité de ses yeux d'une pâle luminescence et attrapant avec ses longs doigts des poissons aveugles qu'il consommait crus. Il mangeait toute créature vivante, meme de l'Orque, s'il pouvait l'attraper et l'étrangler sans lutte. Il possédait un trésor secret qui lui était échu il y avait tres, tres longtemps, alors qu'il vivait encore a la lumiere: un anneau d'or qui rendait invisible qui le portait. C'était l'unique objet de son amour, son 'trésor', et il lui parlait, meme quand l'objet n'était pas avec lui. Car il le gardait caché en sureté dans un trou de son île, sauf quand il chassait ou espionnait les Orques des mines.
Peut-etre eut-il attaqué Bilbon aussitôt s'il avait eu l'anneau sur lui au moment de leur rencontre, mais tel n'était pas le cas, et le Hobbit tenait a la main une dague d'Elfe qui lui servait d'épée. Aussi, pour gagner du temps, Gollum défia-t-il Bilbon au jeu des énigmes, disant que, s'il posait une énigme que Bilbon ne pouvait deviner, il le tuerait et le mangerait; mais si Bilbon le battait, il ferait ce que Bilbon voudrait; il le menerait a une sortie des galeries. Perdu sans espoir dans les ténebres et ne pouvant ni continuer ni retourner en arriere, Bilbon accepta le défi; et ils se poserent réciproquement un grand nombre d'énigmes. Bilbon finit par gagner, plus par chance (semblait- il) que par ingéniosité; car réduit finalement a quia pour poser une énigme, il s'écria, comme sa main rencontrait l'anneau qu'il avait ramassé et oublié: 'Qu'ai- je dans ma poche?' A cette question, Gollum ne put répondre, malgré sa demande de trois chances.
Les autorités different, il est vrai, sur le point de savoir si cette derniere question était une simple 'question' et non une 'énigme' conforme aux regles strictes du jeu; mais tous conviennent qu'apres l'avoir acceptée et avoir tenté de trouver la réponse, Gollum était tenu par sa promesse. Et Bilbon le pressa d'observer sa parole; car la pensée lui vint que cette créature visqueuse pourrait se révéler déloyale, bien que certaines promesses fussent tenues pour sacrées et qu'autrefois tous, hormis les plus pervers, craignissent de les enfreindre. Mais, apres des siecles de solitude dans les ténebres, le cour de Gollum était noir et abritait la perfidie. Il s'esquiva et regagne son île, que Bilbon ignorait, non loin dans l'eau sombre. La, il se trouvait son anneau, pensait-il. Il avait faim a présent et il était irrité; or, une fois qu'il aurait son 'trésor' avec lui, il n'aurait plus a craindre aucune arme.
Mais l'anneau n'était pas dans l'île; il l'avait perdu, l'anneau avait disparu. Son cri perçant fit frémir Bilbon, bien qu'il ne comprît pas encore ce qui s'était passé. Mais Gollum avait enfin sauté sur une solution, trop tard. Qu'est-ce que ça a dans ses poches? cria-t-il. La lueur de ses yeux ressemblait a une flamme verte comme il revenait en hâte pour tuer le Hobbit et récupérer son 'trésor'. Bilbon vit juste a temps le péril ou il était; il s'enfuit a l'aveuglette dans la galerie qui l'éloignait de l'eau, et sa chance le sauva une fois de plus. Car, dans sa course, il mit la main dans sa poche et l'anneau se glissa doucement a son doigt. Ce fut ainsi que Gollum passa pres de lui sans le voir et poursuivit son chemin pour garder l'issue, de peur que le 'voleur' ne s'échappât. Bilbon le suivit avec précaution, tandis qu'il allait, jurant et se parlant a lui-meme de son 'trésor'; et, a ses propos, Bilbon finit par deviner la vérité, et l'espoir lui vint dans les ténebres: il avait lui-meme trouvé l'anneau merveilleux et une chance d'échapper aux Orques et a Gollum.
Ils finirent par s'arreter devant une ouverture invisible qui menait aux portes inférieures des mines sur le versant oriental des montagnes. la, Gollum s'accroupit, aux abois, flairant et écoutant; et Bilbon fut tenté de le tuer avec son épée. Mais la pitié le retint et, s'il garda l'anneau dans lequel résidait son seul espoir, il ne voulut pas s'en servir pour tuer la misérable créature en état d'infériorité. Enfin, rassemblant tout son courage, il bondit dans le noir au-dessus Gollum et s'enfuit le long du passage, poursuivi par les cris de haine et de désespoir de son ennemi: 'Voleur, voleur! Sacquet! On le hait z'a jamais!'

Or, fait curieux, ce n'est pas ainsi que Billon raconta d'abord l'histoire a ses compagnons. Pour eux, son récit fut que Gollum avait promis de lui faire un cadeau, s'il gagnait la partie; mais on allant chercher le trésor dans son île il en avait découvert la disparition: c'était un anneau magique qui lui avait été donné longtemps auparavant pour son anniversaire. Billon avait deviné qu'il s'agissait de l'anneau meme qu'il avait trouvé et, comme il avait gagné la partie, l'anneau lui appartenait déja de droit. Mais, se trouvant en lieu fermé, il n'en dit rien et laissa Gollum lui montrer l'issus comme récompense et non comme cadeau. C'est cette version que Billon consigna dans ses mémoires, et il semble ne l'avoir jamais modifiée lui- meme, fut-ce meme apres le Conseil d'Elrond. Elle parut encore a l'évidence dans le Livre Rouge original, comme dans maintes copies et abrégés. Mais nombre des transcriptions contient la version réelle (en variantes), tirée sans doute des notes de Frodon ou de Samsagace, qui avaient tous deux appris la vérité, encore qu'ils semblent n'avoir rien voulut supprimer de ce qui avait été positivement écrit par le vieux Hobbit lui-meme.
A la premiere audition du récit de Billon, Gandalf ne lui accorda toutefois pas créance, et il continua a montrer une grande curiosité au sujet de l'anneau. Par la suite, il tira de Billon l'historie véritable, apres beaucoup des questions qui gâterent un temps leur amitié; mais le Magicien semblait attacher de l'importance a la vérité. Et, bien qu'il ne le dît pas a Billon, il jugea aussi importante et fâcheuse la découverte que le bon Hobbit n'avait pas d'emblée dit la vérité: c'était tout a fait contraire a son habitude. L'idée d'un 'cadeau' n'était pas toutefois une simple invention de Hobbit. Elle lui avait été suggérée, selon son aveu, par les paroles de Gollum qu'il avait surprises; car celui-ci avait en fait appelé plusieurs fois l'anneau 'son cadeau d'anniversaire'. Cela aussi, Gandalf le trouva étrange et suspect; mais il ne découvrit la vérité sur ce point que bien plus tard, comme on le verra dans ce livre.

IL n'y pas lieu de s'étendre ici sur la suite des aventures de Billon. Ayant échappé grâce a l'anneau aux gardes Orques de la porte, il rejoignit ses compagnons. IL eut souvent recours a l'anneau durant sa quete, surtout pour aider ses amis; mais il garda le secret a ce sujet aussi longtemps qu'il le put. Apres son retour chez lui, il n'en reparla plus jamais a personne, hormis a Gandalf et a Frodon, et nul dans la Comté ne connaissait l'existence de l'anneau, ou tout au moins le croyait-il. IL ne montra qu'a Frodon le récit de son voyage, qu'il était en train d'écrire.
IL suspendit son épée, Dard, au-dessus de sa cheminée et il preta a un musée (La Maison des Mathoms de Grand'Cave) sa cotte des merveilleuses mailles, cadeau des Nains prélevé sur le trésor du Dragon. Mais il garda dans un tiroir a Cul-de-Sac le vieux manteau et le capuchon qu'il avait portés dans ses voyages. Quant a l'anneau, il demeura dans sa poche, attaché a une belle chaînette.
IL rentra chez lui a Cul-de-Sac le 22 juin de l'année 1342 (datation de la Comté), a l'âge de cinquante-deux ans.


auteur: Gloin
traduit par: Hogi
komentarz[33] |

Komentarze do "Bilbo le hobbit- le résumé (streszczenie) - Hobbit"



Musisz być zalogowany aby móc oceniać.



  Ankieta
   Czy jako użytkownik Elixiru będziesz publikował na BagEnd?
TAK
NIE
NIE WIEM
Musisz być zalogowany aby móc głosować.

  Top 10
   Rozdroża - Po...
   Gollum
   Postacie z 'H...
   Broń biała
   Słynne konie
   Gimli
   Bilbo le hobb...
   Frodo Baggins
   Aerlen
   Galadriela

  Shoutbox
© 2000-2007 Elixir. Wszelkie prawa zastrzeżone.
Designed by Kerm
Engine by Khazis Khull based on jPortal

Strona wygenerowana w 0.018249 sek. pg: